Juin, le précieux mois des fiertés 🍁

Article : Juin, le précieux mois des fiertés 🍁
Crédit: Missbutterflies/Creative commons
26 juin 2022

Juin, le précieux mois des fiertés 🍁

Le mot fierté a tellement de connotations, dans son sens rigoureux d’arrogance, d’orgueil, de prétention. Mais aussi de détermination, de dignité et surtout de courage. Oui, ce mois-ci, il s’agit avant tout de courage, de bravoure, quand on veut assumer être différent.e d’un certain point de vue. La fierté peut paraître difficile à atteindre, elle peut être inaccessible, impensable et même parfois ridicule, surtout quand on s’imagine que la raison pour laquelle on pourrait être fière semble insignifiante, stupide, ou encore détestable.

J’ai longtemps cru que la différence revêtait un caractère spécial pour celui qui l’était. Que d’avoir quelque chose d’inédit, de posséder quelque chose de troublant ou d’intéressant par rapport aux autres, et sans que cela ne se révèle handicapant, pourrait nous soulager d’une fade existence et interrompre des traits communs et banals qui nous invisibilisent. Mais alors, quand la différence qu’on porte en nous au lieu de nous rehausser, nous affaiblit et nous brutalise l’âme, comment être fièr.e de l’avouer ? De l’accepter ? De ne pas la refouler ? Comment faire pour montrer que nous ne sommes pas si différent.e.s, et qu’il existe dans ce caractère, dans cette différence qui nous essentialise, juste une manière sensible, tolérante et bienveillante de la percevoir ?

En matière d’identité et d’orientation amoureuse, il n’y’a pas de réelle différence entre les autres et nous. Il n’y’a pas de référentiels qui prouvent qui est digne d’être rejeté.e ou accepté.e. La légitimité d’avoir une différence d’identité ou d’orientation aux yeux des autres est notre combat. Cette légitimité quelque fois vacillante, à cause de questionnements effrayants sur notre devenir, est brouillée par ces autres qui la jugent et la condamnent au nom de saintes écritures, de lois de la nature ou de déviance occulte. Mais elle est celle-là qui nous anime à montrer de la fierté, à s’afficher lors de marches et événements représentatifs de notre volonté de briller en société, durant chaque mois de juin précisément. Il semble évidemment difficile de composer avec les réflexions déplacées surplombantes des uns, ainsi que les indélicatesses permanentes des autres, et ce quand on essaie de se frayer un chemin dans cette marée violente de cis het’ étriqués. Mais chaque bataille mérite d’être livrée, et chaque petite victoire célébrée. Célébrée au même titre que la norme conservatrice de la société que l’on veut déconstruire. Il y’aura des coups durs à l’âme, des corps battus, des liens filiaux rompus, des proches perdus, des amours déçus. Mais on ne se lassera pas de persévérer. Tant est que le combat pour cette fierté que l’on mérite d’exposer, de hurler, de savourer, cette fierté que nous sommes, est au final celle qui nous éperonne afin de bafouer les esprits limités autant qu’ils nous raillent, et de faire éclater leurs mentalités.

Happy pride month! 🌈

Partagez

Commentaires