Celle qui n’était pas à moi 2

Article : Celle qui n’était pas à moi    2
Crédit:
2 août 2022

Celle qui n’était pas à moi 2

Et sa peau mate qui jouit d’une clarté sans jamais pâlir,
Et son corps basané qui luit dans la pénombre sans craindre de ternir,
Est-il possible de jeter autant l’opprobre sur mon âme ?
Qui d’elle sans relâche essaie de s’en rapprocher,
Est-il possible de m’extirper de ces pensées infâmes ?
Qui d’elle sans relâche m’exhorte à me lier davantage que d’amitié…

Parcourir le monde hostile et entrevoir une lueur,
Où seule sa voix détériore crime, peine et rancœur,
Abysse d’un moment où tout est châtiment,
Pour mon âme qui s’enlise par obstination dans une rengaine de tourments.

Attirance damnée qui m’offre aux supplices du rejet,
Tel Tantale si proche mais tellement loin de son objet,
Je demeure aux abois des jours à languir après elle,
Sans cesser de croire à une fusion de nos esprits qui se mêlent.

Mais quand sonne l’heure lucide de mes obscurités,
Où sa froideur mécanique me rappelle à l’ordre de mes incivilités,
C’est alors que vacille la flamme d’admiration qui veille au loin dans mon cœur,
Sans jamais perdre l’espoir de conquérir une once de cette divine beauté sans leurre.

Étiquettes
Partagez

Commentaires

Jean-Fraterne
Répondre

Magiquement magnifique...

Marina Tem
Répondre

Merci, c'est gentil 🌞